Besoin d'un conseil ? 0811 742 428 | contact@e-liance.fr

14
Sep 2017
Posté par: Dans: Actualités, Étiquettes : , , , , , 0 Commentaires

Hey Doc, de quoi parle-t-on ?

Au sein d’une entreprise, moyenne ou grande structure, on constate un phénomène grandissant suite à l’évolution des besoins réseaux liés aux multiplications des serveurs applicatifs, de la téléphonie et de la navigation internet ainsi qu’au développement des nouvelles technologies.

En effet, ces nouveaux services accessibles en réseau nécessitent une sécurité plus importante et des ressources de plus en plus performantes. Désormais la majorité des équipements mis en place au sein d’un réseau sont équipés de carte réseau Gigabit.

L’infrastructure réseau quant à elle n’est généralement pas considérée comme importante et donc mise en second plan dans un projet de refonte d’infrastructure. L’entreprise aura tendance à faire l’impasse sur ces investissements qui semblent inutiles alors qu’en réalité la stabilité de l’ensemble des services dépend directement des performances de l’infrastructure réseau.

Mais au fait, c’est quoi réellement une infra réseau ?

On entend par infrastructure réseau l’ensemble des équipements de niveau 2 et 3 du modèle OSI (switch et routeur) permettant l’accès aux données. Les nouveaux équipements sont conçus avec des ressources à haute capacité. Désormais tout poste de travail/serveur est équipé de carte réseau Gigabit.
De fait, si l’infrastructure Switchs et routeurs n’évolue pas en ce sens les performances d’échanges clients/serveurs seront réduites et le ressentis humain néfaste.

D’accord mais dans les faits, quels sont les problèmes rencontrés ?

Au sein d’un réseau intranet les problématiques liées à l’infrastructure sont de plus en plus courantes. Un symptôme « banal » peut en réalité cacher un vrai souci d’infrastructure.
Par exemple un utilisateur subit des lenteurs aléatoires sur ses accès réseaux (serveurs, appli, internet, …) on peut facilement imaginer des problèmes de performance serveur ou bien une saturation de l’accès internet. Cependant, il peut aussi exister un bouclage de niveau 2 et provoquer une tempête de broadcast.

Comment faites-vous donc pour résoudre cela ?

Lors d’un dépannage, la compréhension de l’infrastructure réseau mise en place (celle souhaitée) est indispensable pour pouvoir auditer le réseau. Lors d’interventions de dépannage, le réseau étant inaccessible, il est intéressant de s’intéresser aux états attendus des équipements pour vérifier qu’un ou plusieurs ports de switch ne soient pas instables, vérifier une table de routage, vérifier si des mises à jour firmware ne sont pas disponibles…).

Une bonne analyse de niveau 2 permet d’isoler les sources éventuelles de dysfonctionnement. Une fois la source déterminée, les actions correctives seront apportées (changement d’un câble défectueux, modification de configuration, panne électrique, …).

En conclusion Doc, que souhaitez-vous ajouter ?

Les usages d’aujourd’hui ont centrés nos préoccupations sur la partie logique au détriment de celle physique.
Nos équipes, qui interviennent chaque jour chez nos clients, constatent parfois des situations critiques, qui, si elles avaient été identifiées en amont n’auraient posées aucun problème.

La problématique pour des entreprises dont l’informatique n’est pas le cœur de métier, est de comprendre que l’investissement constant dans leur architecture réseau leur permettra à terme des gains de productivité et de sécurité dans tous les domaines.
Pourtant c’est bel et bien le cas puisque l’informatique est présent partout de nos jours.

 

 

Il n'y a aucun commentaires pour l'instant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *