Besoin d'un conseil ? 0811 742 428 | contact@e-liance.fr

8
Oct 2013
Posté par: Dans: Actualités, Usages du moment, Étiquettes : 2 Comments

IaaS, PaaS et SaaS sont des modèles de services de cloud computing. Mais quelles différences existe-t-il entre ces services ? Voici quelques explications.

 

Le plus connu aujourd’hui par le plus grand nombre : le Saas (Software as a Service). Dans ce modèle vous sont fournis avec un accès à l’application des logiciels souvent dénommé logiciels à la demande.

Vous n’avez pas à vous soucier de l’installation, la configuration et le fonctionnement de l’application. Le fournisseur de services le fera pour vous. Vous avez juste à payer (généralement un abonnement mensuel dépendant du nombre de postes) et l’utiliser à travers votre interface client (ordinateur fixe ou portable, tablette …).

 

 

PaaS (Platform as a Service), comme son nom l’indique, vous fournit des plateformes informatiques qui comprend généralement le système d’exploitation, la programmation de l’environnement d’exécution du langage, base de données, serveur web, etc…

PaaS est une solution très évolutive, et les utilisateurs n’ont pas à se soucier des mises à niveau de la plateforme ou de problèmes d’indisponiblité pendant la maintenance.

 

 

IaaS (Infrastructure as a service), comme son nom l’indique, vous fournit l’infrastructure informatique, les machines virtuelles ou physiques (assez souvent) et d’autres ressources comme les serveurs de fichiers, le stockage des données, pare-feu, les équilibreurs de charge, les adresses IP, les réseaux locaux virtuels, etc …

Au lieu d’avoir à acheter des logiciels, des serveurs ou des équipements de réseau, l’entreprise loue ces infrastructures comme un service entièrement externalisé, habituellement facturé en fonction de la quantité de ressources consommées.

Par rapport au SaaS et PaaS, les utilisateurs IaaS sont responsables de la gestion de plus d’éléments : des applications, des données, middleware, et OS. Les utilisateurs sont responsables des mises à jour de ceux-ci si de nouvelles versions sont publiées.

Le prestataire, quant à lui, fournit : la solution de virtualisation, les serveurs, disques durs, le stockage et réseau.

 

 

En fonction des compétences et ressources disponibles dans l’entreprise, d’une étude de coût, l’entreprise va s’orienter vers le modèle de services de cloud computing le plus adapté pour lui entre IaaS, PaaS et SaaS. Une chose est sûre : il est nécessaire de bien vérifier la fiabilité du prestataire de cloud computing ! Une visite de son infrastructure (la proximité est un point essentiel !) ainsi qu’une étude juridique des contrats proposés semblent un bon moyen de se prémunir d’éventuelles surprises.

 

Et vous ? Quelle solution avez-vous choisie ?

 

image.axd

 

 

2 COMMENTAIRES

  • GtElie

    03.08.2015 | Reply

    Bonjour à tous!
    C’est vraiment heureux de voir comment le monde de l’Informatique et Télécommuication évolue aujourd’ui!
    Alors qu’autres fois, il fallais avoir un gros truc comme ENIAC pour stocker beaucoup de données (semble-t-il). Pui on est passé à des Pcs, qui, « Grande capacité de stockage, grande quantité des donnéee ». Mais ojrd’ui, nous avons l’apparution des petites et très petites machines, mais ayant les possibilités de stocker des très grande quantité des données (parfois qui dépassent même la capacité de la machine elle-même).
    Comment est-ce possible? Oui, avec le Clouding bien sûre. En quelque sorte, où que je sois, les nuages sont toujours au dessus de moi, même si je n’y touche pas. Ainsi aussi, mes donées là suspendues et n’importe quel moment je peux les voir, tout comme je vois les nuages. Elles sont contenues dans ces nuages…
    En outre, je peux même jeter ma machine ou elle peut même être volée et ne perdre aucune de mes données. C’est vraiment…

    • cloudy

      05.08.2016 | Reply

      Hum… Pour résumer l’article, qui commence à dater, je dirais :
      – SaaS : destiné à tout type d’utilisateur, permet d’accéder au service sans aucun paramétrage via une simple connexion internet, et après avoir créé un compte (ex : https://drive.google.com)
      – PaaS : destiné à une clientèle professionnelle, permet d’accéder à un service en ligne (après création de compte), sur lequel il est possible d’installer ses propres services sur un système d’exploitation distant sur lequel les services nécessaires sont déjà installés, comme c’est le cas d’Apache, PHP et MySQL par exemple chez tous les hébergeurs (ex : https://www.ovh.com)

      Pour moi, ce sont les 2 grandes notions, auxquelles on peut ajouter IaaS effectivement, qui se rapproche philosophiquement beaucoup de la PaaS, mais aussi le DaaS (Desktop As A Service >> https://fr.wikipedia.org/wiki/Desktop_as_a_service), qui permet via une machine virtuelle de se connecter à un système d’exploitation et à un bureau distant via une simple connexion Internet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *